avis

avis [ avi ] n. m.
• 1175; de ce m'est à vis, du lat. (mihi est) visum « il m'a semblé bon »
1Ce que l'on pense, ce que l'on exprime sur un sujet. jugement; estimation, opinion, 1. pensée, point de vue, sentiment. Dire, donner, exprimer, faire connaître son avis. Donner un avis, son avis sur qqch. Émettre un avis. Être du même avis que qqn (cf. Abonder dans le sens de, être d'accord avec). Se ranger, se conformer, se rendre à l'avis de qqn. Je suis de votre avis, je partage votre avis. Les avis sont partagés : tout le monde n'a pas la même opinion. Changer d'avis. se raviser. Loc. Changer d'avis comme de chemise, très souvent ( versatile) . Faire changer d'avis à qqn.
Être d'avis de faire, qu'on fasse qqch.
À mon avis, à mon humble avis : selon moi. « Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme » (Boileau). À votre avis. De l'avis de tous.
Vx ou région. M'est avis que : il me semble que. « M'est avis, donc, que le bonheur intime et propre n'est point contraire à la vertu » (Alain).
2Opinion exprimée dans une délibération. suffrage, voix, vote. Tous les membres ont émis un avis, leur avis.
Opinion d'un corps consulté sur telle ou telle question. L'avis a été pris à la majorité des voix. Avis consultatif. Avis du Conseil d'État. Avis d'expert.
3Vx ou littér. Opinion que l'on donne à qqn touchant la conduite qu'il doit avoir. conseil, exhortation, recommandation. Prendre l'avis de qqn. Donner, recevoir un avis amical, charitable, salutaire. Écouter, suivre les avis de son père.
4Ce que l'on porte à la connaissance de qqn. annonce, communication, information, message, note, notification, nouvelle, renseignement. Avis préalable. préavis. Avis au public. Avis important. Partir au premier avis. J'ai agi sur avis. indication, ordre. Jusqu'à nouvel avis. Sauf avis contraire. Ellipt Avis à la population ! Avis aux amateurs. Vx Donner avis de, que : annoncer, aviser.
Ingén. Recommandation des comités de normalisation.
Par ext. Papier qui avertit. Avis de réception (d'une lettre recommandée). Avis de décès. Avis d'imposition, de prélèvement. Avis de débit, de crédit. Avis affiché, placardé. Avis au lecteur : explication mise au début d'un livre. ⇒ avertissement, introduction, préface.
5Littér. Avertissement. « Quel coup de foudre, ô ciel ! et quel funeste avis ! » (Racine).

avis nom masculin (locution ce m'est a vis, latin populaire mihi est visum, il me semble) Ce que quelqu'un pense sur quelque chose ou sur quelqu'un, exprimé généralement dans une discussion ou à la demande d'une autre personne ; opinion, point de vue, sentiment : Exprimer son avis sur une question. Information au public émanant d'une autorité officielle ou d'un particulier ; texte affiché présentant cette information : Avis de décès. Opinion exprimée avant ou dans une délibération, émanant d'un conseil, d'un jury, d'un supérieur, etc., et n'ayant pas force de décision : Avis favorable. Droit Résultat de consultations facultatives ou obligatoires demandées à des organes divers (commission, conseils, etc.). Délibération de certains organismes très importants, obligatoire dans certains cas (exemple : décrets en Conseil d'État). Lettre ou document émanant d'une administration ou d'un organisme privé informant le destinataire de l'arrivée, du départ ou du dépôt d'un objet, ou encore d'une somme à payer. (Passé le délai mentionné sur l'avis, le destinataire engage sa responsabilité.) Sports En tauromachie, rappel à l'ordre signifié par sonnerie de trompette au matador qui ne tue pas l'animal dans le délai réglementaire imparti. ● avis (citations) nom masculin (locution ce m'est a vis, latin populaire mihi est visum, il me semble) Henri de Régnier Honfleur 1864-Paris 1936 Académie française, 1911 On s'entend toujours ; il suffit de ne pas être du même avis. « Donc… » Kra Jules Renard Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 C'est une question de propreté : il faut changer d'avis, comme de chemise. Journal, 17 octobre 1902 Gallimard Jules Renard Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 On finit toujours par mépriser ceux qui sont trop facilement de notre avis. Journal, 1er juin 1906 Gallimardavis (difficultés) nom masculin (locution ce m'est a vis, latin populaire mihi est visum, il me semble) Construction 1. Être d'avis de (+ infinitif), être d'avis que (+ subjonctif) = juger opportun, préférable de. Je suis d'avis d'attendre encore un peu, que nous attendions encore un peu. 2. Être d'avis que (+ indicatif) = croire que, penser que. Je suis d'avis que toute nouvelle expérience a un côté positif. Registre M'est avis que. Familier et vieilli : « M'est avis que, depuis La Rochefoucauld, et à sa suite, nous nous sommes fourrés dedans »(A. Gide). ● avis (expressions) nom masculin (locution ce m'est a vis, latin populaire mihi est visum, il me semble) À mon (ton, son, etc.) avis, selon ce que je pense, tu penses, etc. Avis au lecteur, courte préface de l'auteur ou de l'éditeur. Être d'avis de, que, estimer qu'il serait nécessaire ou opportun de ou que. Jusqu'à nouvel avis, jusqu'à ce qu'une consigne différente soit donnée. Sauf avis contraire, sauf si une autre décision est prise, sauf si quelqu'un s'y oppose. Avis de domiciliation, autorisation donnée au banquier, par un client, de débiter son compte du montant des effets indiqués, qui sont présentés à ses caisses. Avis d'imposition, synonyme de avertissement. Avis de réception, synonyme de accusé de réception. ● avis (synonymes) nom masculin (locution ce m'est a vis, latin populaire mihi est visum, il me semble) Ce que quelqu'un pense sur quelque chose ou sur quelqu'un, exprimé...
Synonymes :
- appréciation
- façon de penser
- vue
Information au public émanant d'une autorité officielle ou d'un particulier ;...
Synonymes :
- communiqué
Opinion exprimée avant ou dans une délibération, émanant d'un conseil...
Synonymes :
Avis au lecteur
Synonymes :
- préambule
- préface

avis
n. m.
d1./d Opinion. Donner un, son avis. Syn. point de vue.
|| être d'avis de (+ inf.), que (+ subj.). Je suis d'avis de partir. Il est d'avis qu'on parte.
d2./d Conseil. Un avis charitable, paternel, amical.
d3./d Annonce d'un événement, d'un fait qu'on porte à la connaissance de qqn, du public. Avis de décès. Avis d'imposition.
d4./d FISC Avis au tiers détenteur: notification par laquelle le Trésor public bloque à son profit les fonds déposés dans une banque par le contribuable.
d5./d Avis au lecteur: avertissement (sens 2).

⇒AVIS, subst. masc.
Opinion ou information communiquée.
A.— [L'accent est mis sur l'opinion et les circonstances où elle est prise; le plus souvent empl. avec un poss. ou un compl. introd. par de ou par sur] Opinion résultant d'une réflexion, d'une délibération sur une question, un problème précis, et destinée à être communiquée. Synon. appréciation, jugement, opinion.
1. [L'avis émane d'une pers. quelconque] Divergence, concordance des avis; exprimer un avis :
1. Et rien n'était plus choquant que l'effet de ses paroles dans une atmosphère où je n'avais jamais entendu développer que des avis mesurés et le préjugé commun.
LACRETELLE, Silbermann, 1922, p. 78.
SYNT. a) Avoir un avis, changer d'avis; dire, émettre, soutenir un avis. b) Avis commun, général, partagé, unanime; deux (ou plusieurs) avis contraires, contradictoires, différents, opposés.
a) [L'auteur de l'avis est exprimé par un adj. poss.] Donner son avis sur qqc. :
2. — C'est donc ça que nous n'avons pas été les plus forts! ... N'importe, on donne les chiffres : Bazaine a cent cinquante mille hommes, trois cent mille fusils, plus de cinq cents canons; et bien sûr qu'il leur ménage un sacré coup de sa façon.
Henriette hochait la tête, se rangeait à son avis, pour ne pas l'assombrir davantage.
ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 495.
À mon (ton, son, notre, votre, leur) avis.
[Lang. de la conversation fam., avec ell. du verbe] Votre avis?
3. — Mais vous... mais tu es le seul juge de ta conduite.
Elle ne s'était pas reprise si vite, que Justin n'eût été blessé par ce vous inconscient.
Mais toi? Ton avis?
Elle le regarda fixement, et dit d'un ton âpre :
— J'espère que tu ne reverras pas cet homme.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 460.
b) [L'auteur de l'avis est exprimé par un compl. prép. de] Demander l'avis de qqn, être de l'avis de qqn.
SYNT. Avoir, prendre, recevoir, rejeter, retenir l'avis de qqn; revenir à l'avis de qqn.
c) Loc. fam.
Loc. synon. de penser que (expression d'une simple opinion). Être d'avis que + ind. :
4. Mme Picard était d'avis qu'un enfant peut tout lire : « Un livre ne fait jamais de mal quand il est bien écrit. »
SARTRE, Les Mots, 1964, p. 86.
Vx. (Il) m'est avis que + ind. :
5. Il goguenarda :
— Paraît qu'il y avait du monde dans le fossé, l'autre soir, près de la route de l'Aubette? Je me suis laissé dire qu'un poseur de collets, un malin pourtant, un subtil... M'est avis qu'on se retrouvera, mon gars!
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 109.
Loc. synon. de juger bon que (expression d'un souhait).
Être d'avis que + subj. :
6. ... ces différences dépendent des insectes, qui déposent plutôt leurs œufs dans certaines eaux que dans d'autres, et toujours en été : on sait aussi que le bois sert souvent d'asile aux œufs de ces animaux; il est donc possible qu'il s'en trouve dans celui qui compose les futailles. Je regarde comme important de s'assurer jusqu'à quel point. En conséquence, je suis d'avis qu'on fasse subir à l'eau seule quelque préparation...
Voyage de La Pérouse, t. 1, 1797, p. 198.
Être d'avis de + inf. :
7. — Voyez ce que vous pouvez faire, dit-il. J'enverrai quelqu'un vers sept heures.
Il sortit.
Es-tu d'avis de remettre les armes? demanda Kyo à Katow.
MALRAUX, La Condition humaine, 1933, p. 273.
Sauf meilleur avis (Ac. 1835).
d) Proverbes et loc. proverbiales
Autant de têtes, autant d'avis.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. des XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1835.
Changer d'avis comme de chemise :
8. — Tout de même, dit Rodays, pour trois cents francs, vous pourriez bien ajouter quelque chose!
— Mais quoi?
— Je ne sais pas, moi. Des hachures...
C'est une question de propreté : il faut changer d'avis comme de chemise.
RENARD, Journal, 1902, p. 786.
Deux avis valent mieux qu'un (Ac. 1835, 1932, ROB.).
2. [L'avis émane d'une autorité supérieure délibérante, d'une pers. ou d'une collectivité qualifiée] Prendre l'avis du conseil, d'un connaisseur, d'un médecin. Synon. consultation, délibération :
9. — (...) Ah! au fait, que je te dise : j'ai voulu prendre l'avis d'un homme du métier, car, en somme, nous allons être imprimeurs et même éditeurs, bien entendu, Sénac proteste quand on parle de compétences.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Désert de Bièvres, 1937, p. 74.
Spécialement
a) ADMIN. Après avis de la commission, du conseil; sur avis conforme, favorable de; saisir pour avis; rapport pour avis :
10. Le Conseil doit établir son rapport pour avis dans les deux mois. S'il ne le fait pas, ou s'il établit un rapport pour avis en accord avec le texte voté par l'Assemblée (appelé alors avis conforme), le texte est envoyé par le président de l'Assemblée au gouvernement pour sa promulgation comme loi.
LIDDERDALE, Le Parlement fr., 1954, p. 206.
Avis du conseil d'État. Dans des cas définis par la loi, consultation donnée au gouvernement, par l'assemblée générale ou les sections du conseil d'État, sur les projets de règlements administratifs.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. des XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1835.
b) DR. PRIVÉ. Avis des jurisconsultes. Consultation pour avis de trois jurisconsultes désignés par le Procureur de la République, et chargés d'examiner les transactions d'un tuteur au nom d'un enfant mineur.
Rem. Attesté ds Ac. 1932, CAP. 1936 et ROB.
Avis des parents. Délibérations, prises à la majorité absolue, du conseil de famille, réuni pour traiter des intérêts d'un enfant mineur.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. des XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1798.
Avis des experts. Rapport d'experts sur une question qui leur a été soumise par le tribunal.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, ROB.
3. [L'opinion est le résultat d'une réflexion qui se propose de guider l'attitude, la conduite de qqn en des circonstances données] Donner de bons avis, solliciter des avis de qqn; avis amicaux, charitables, salutaires. Synon. conseil, directive, recommandation :
11. J'ai essayé, ces derniers jours, de lui conseiller la prudence dans la poursuite, — c'est « dignité » et non « prudence » que je pensais — et un style stratégique différent. Mais elle a balayé mes avis d'un grand geste de son bras nu, et elle hochait la tête à grands hochements assurés.
COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 68.
SYNT. Écouter, faire cas des avis de qqn, négliger les avis de qqn; avis affectueux, déments, éclairés.
Donner avis à qqn que + subj. Lui conseiller de (cf. supra A 1 c être d'avis que + subj.). On va lui donner avis qu'il s'en aille au plus tôt (BONN.-LEIS. 1970).
Fam. et péj. Offreur, donneur d'avis. Personne toujours prête à donner des recommandations, à conseiller :
12. Il importe au plus haut point que le manuscrit ne soit communiqué à qui que ce soit. Méfiez-vous des offreurs d'avis, qui, sous un air de sollicitude, ne songent qu'à satisfaire leur curiosité.
HUGO, Correspondance, 1862, p. 373.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. des XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1835.
B.— [L'accent est mis sur la communication]
1. En gén. Information pratique que quelqu'un qui a autorité pour le faire communique à un particulier ou au public pour lui indiquer ce qu'il doit ou peut faire, éventuellement pour le mettre en garde. Recevoir, avoir avis de qqc., de ce que; transmettre un avis; des avis utiles, sûrs. Synon. communiqué, information.
Donner avis de + subst. :
13. Vous voyez, mes réflexions étaient loin d'être apaisantes. En arrivant au pont d'Austerlitz, j'étais résolu à donner avis de mon renvoi sans le moindre commentaire.
G. DUHAMEL, Confession de minuit, 1920, p. 27.
Donner avis que + ind. :
14. Hier au soir, j'ai été dans le train jusqu'à Saint-Nom la Bretèche, ayant reçu avis le matin que mon cahier rouge avait été retrouvé.
DU BOS, Journal, 1922, p. 133.
Loc. Avis aux amateurs!
SYNT. Avis préalable, sauf avis contraire, jusqu'à nouvel avis; agir sur avis.
En partic. Avis au public, à la population, etc. Dans un lieu public, en-tête d'un placard exposant une réglementation, une information qui doit être connue de chacun :
15. Enfin, détail exquis, le patron avait préparé, vers 1925, une pancarte qu'il n'ose plus exhiber, une pancarte qui dit bien que la douceur de vivre s'est évaporée comme une rosée, un charmant avis, qu'il se proposait de placer dans sa devanture, entre un pot de géraniums et un jeu de dames, un texte que, seule, la dignité montmartroise autorisait : « Le patron joue aux cartes. » ...
FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 47.
P. ext. Synon. de Attention! Avis à toi! :
16. LE FÂCHEUX, se sauvant.
Au secours! À la garde!
CYRANO
Avis donc aux badauds,
Qui trouveraient plaisant mon milieu de visage,
Et si le plaisantin est noble, mon usage
Est de lui mettre, avant de le laisser s'enfuir
Par devant, et plus haut, du fer, et non du cuir!
E. ROSTAND, Cyrano de Bergerac, 1898, I, 4, p. 41.
Rem. Dans le domaine milit., avis est souvent synon. de ordre.
Au fig. Avertissement amical, mise en garde de quelqu'un contre quelque chose :
17. Ne restez pas en tous cas ainsi tête nue, mettez vite votre couvre-chef. — Ce ne sont pas des étouffements a frigore, dit sentencieusement Cottard. — Ah! alors, dit M. de Cambremer en s'inclinant, du moment que c'est votre avis... — Avis au lecteur! dit le docteur en glissant ses regards hors de son lorgnon pour sourire.
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 976.
2. Spécialement
a) ADMINISTRATION
Avis de concours, de nomination; avis judiciaire :
18. Berne, le 21 février 1851.
Monsieur,
Je viens de recevoir l'avis de ma nomination dans la Légion d'honneur et j'ai deux motifs pour ne pas tarder à vous en informer.
GOBINEAU, Correspondance [avec Tocqueville], 1851, p. 162.
Rem. Mentionné dans la phraséologie admin. par SPR. 1967.
CH. DE FER. Avis d'arrivée. Lettre informant le destinataire d'un envoi que la marchandise est à sa disposition.
SYNT. Avis de livraison, de souffrance (adressés au destinataire).
TÉLÉCOMM. (postes). Avis de réception (d'une lettre recommandée), avis d'appel (téléphonique).
b) ÉCON. et FIN.
Avis de traite. Indication portée sur une facture, pour informer de la date à laquelle devra être effectué le paiement.
Rem. 1. Attesté ds Lar. comm. 1930, ROB. 2. Cf. également avis d'encaissement d'une traite (pour notifier que la somme due a été perçue).
BANQUE. Avis d'exécution (d'un ordre de bourse) ou avis d'opéré. Information donnée à un client de l'exécution d'un ordre de bourse qu'il a passé.
Rem. Attesté ds Lar. comm. 1930, ROB.
SYNT. Avis à valoir, avis à tiers détenteur.
COMM. Lettre d'avis. Lettre écrite par un négociant pour informer d'une expédition ou de toute autre question :
19. ... il [Danglars] vit que, sur ce terrain-là, il n'était pas de force avec Monte-Cristo, il essaya donc de revenir sur un terrain qui lui était plus familier.
— Monsieur le comte, dit-il en s'inclinant, j'ai reçu une lettre d'avis de la maison Thomson et French.
— J'en suis charmé, monsieur le baron.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 682.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. des XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1798.
c) ÉD. Avis au lecteur. Courte préface en tête d'un ouvrage où l'auteur ou l'éditeur s'adresse au lecteur. Synon. avant-propos, introduction :
20. Je saute les épigraphes charmantes du livre, et je passe à l'avis au lecteur. Il commence ainsi : « Le profond respect et la haute estime que j'ai toujours eus pour le grand homme que la voix publique fait auteur de l'histoire des aventures de Télémaque, m'avoient fait prendre une ferme résolution de supprimer et de jeter au feu les critiques que j'avois faites de ce livre. »
CHATEAUBRIAND, Les Martyrs, t. 1, 1810, p. 63.
d) JOURN. Avis de mariage, de vente :
21. C'est qu'ils n'accèdent à la conscience que par ce qui les « prend aux tripes », comme cet aphasique qui ne pouvait lire un journal, jusqu'au jour où ses yeux tombèrent sur l'avis de décès de l'un de ses amis.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 279.
e) MAR. Avis aux navigateurs, avis de tempête. Bulletins du service hydrographique signalant aux navigateurs tout danger :
22. Il le fit [le télégramme] aussi bref que possible en ce qui concernait l'abordage et l'avarie, plus explicite quant à la situation du navire : « L'Étoile-des-Mers ne court aucun danger. Je demande au Berlin de venir sur les lieux, de m'accompagner par prudence, et de me prêter assistance si besoin s'en faisait sentir. » Enfin, il écrivit un radio pour prier le poste de Cap Race de signaler par un avis aux navigateurs exceptionnel l'accident.
PEISSON, Parti de Liverpool, 1932, p. 193.
PRONONC. :[avi]. GRAMMONT Prononc. 1958 signale une oppos. Midi/Nord pour la prononc. (Midi) du s final (de même compas, gens, moins, etc.). FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, BESCH. 1845, FÉL. 1851, LITTRÉ et DG précisent que l's se lie.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1135 ce m'est avis « il me semble (que) » (WACE, Vie de Sainte Marguerite, 11 ds KELLER, p. 71b : Ce m'est avis que par raison Dut ele bien avoir cel non); b) ca 1175 il m'est avis « il me semble » (CHR. DE TROYES, Chevalier lion, éd. W. Foerster, 3591 ds T.-L.); c) ca 1185 a son avis « selon son sentiment, son opinion » (CHR. DE TROYES, Le Roman de Perceval, éd. W. Roach, v. 4793, Qui plus biax est que Absalon, Au suen sens et a son avis); d) apr. 1350 être d'avis « penser qu'il est bon ou nécessaire » (Loyal Serviteur, c. 59 ds Dict. hist. Ac. fr. : Puisque nous sommes si avant, je suis d'advis que nous poursuyvons); 2. a) ca 1170 « opinion sur un sujet » (La vie d'Edouard le Conf., 177-80 ds Fr. mod., t. 21, 1953, p. 222 : Li reis, puis que il fut requis, Saver en voleit lur avis : Ceo que chescun d'euz mielz voleit Deïssent lui il le fereit); b) 1356 « conseil, recommandation » (Ordonnances des roys de France, par D. E. Secousse, éd. Gregg Press, 1967, t. 3, p. 125 : Et aussi pour Nous donner bon Conseil & advis sur la garde, bon gouvernement, tuicion et deffense dudit Royaume); 3. dernier quart XIVe s. « communication, annonce » (FROISSART, Chroniques, liv. I, 1re part., c. 137 ds Dict. hist. Ac. fr. : Si eurent avis qu'ils delogeroient et retourneroient vers Valenciennes).
Agglutination de la prép. à et de l'a.fr. vis, du lat. visum « ce qui semble (bon) » part. passé neutre de videre « voir » dans l'expr. ce m'est a vis (supra étymol. 1 a; littéralement : « cela est pour moi à titre d'opinion ») qui a concurrencé l'expr. de même sens ce m'est vis, attestée en a. fr. dep. ca 1040 (Vie de Saint Alexis, 343, éd. G. Paris, p. 12 : E ço m'est vis que ço est li om Deu) de l'expr. lat. mihi est visum (FEW t. 14, p. 535a; EWFS2) (CICÉRON, Senect., 1. 1 ds FORC. 1965, p. 986, col. 1).
STAT. — Fréq. abs. littér. :4 859. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 7 719, b) 7 803; XXe s. : a) 5 484, b) 6 598.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — Banque 1963. — BARR. 1967. — BÉL. 1957. — BLANCHE 1857. — BOUCHER 1835. — BOULAN 1934, p. 63. — CAP. 1936. — CHAM. 1969. — Comm. t. 1 1837. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 44. — DUPIN-LAB. 1846. — Éd. 1913. — GALL. 1955, p. XV. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 38, 91. — GRUSS 1952. — KUHN 1931, p. 138, 177. — LACR. 1963. — Lar. comm. 1930. — LE CLÈRE 1960. — LEMEUNIER 1969. — LE ROUX 1752. — MATH. 1967. — PIERREH. Suppl. 1926. — PISSOT 1803. — Pol. 1868. — PRÉV. 1755. — RÉAU-ROND. 1951. — ROLLAND-COUL. 1969. — ST-EDME t. 2 1825. — SPR. 1967.

avis [avi] n. m.
ÉTYM. V. 1170; 1135, ce m'est à vis, du lat. (mihi est) visum « il m'a semblé bon ».
1 Ce que l'on pense, ce que l'on exprime sur un sujet. Jugement; estimation, opinion, pensée, point de vue, sentiment. || L'avis de qqn, son avis sur qqch. || Dire, donner, exprimer, faire connaître son avis. || Donner un avis, son avis sur qqch., à propos de qqch. || Émettre un avis. || Je partage votre avis. → Abonder dans le sens de…, opiner. || Se ranger, se conformer, se rendre à l'avis de qqn. || Combattre, contredire l'avis de qqn. || Les avis sont partagés : tout le monde n'est pas du même avis. || Son avis l'a emporté, a prévalu. || Son avis a été rejeté.(Introduit par de…). || Être de tel avis, du même avis que… || Je suis de votre avis. Accord (d'). || Être de l'avis, d'un avis contraire, opposé. || Ceux qui sont de l'avis de X, du même avis que lui. || Être tantôt d'un avis, tantôt d'un autre.
1 Nous ne trouvons guère de gens de bon sens que ceux qui sont de notre avis.
La Rochefoucauld, Maximes, 347.
2 C'est là mon sentiment. Achillas et Septime
S'attacheront peut-être à quelque autre maxime :
Chacun a son avis; mais, quel que soit le leur,
Qui punit le vaincu ne craint point le vainqueur.
Corneille, Pompée, I, 1.
3 Mon Dieu ! ne jurez point, de peur d'être parjure.
Si le sort l'a réglé, vos soins sont superflus,
Et l'on ne prendra pas votre avis là-dessus.
Molière, l'École des femmes, IV, 8.
4 Pour moi, je m'y soumets entièrement, et je déclare que cette voie me semble la plus raisonnable.
— Je suis de même avis, et le Ciel ne saurait rien faire où je ne souscrive sans répugnance.
Molière, les Amants magnifiques, III, 1.
5 Les frères désunis sont tous d'avis contraire (…)
La Fontaine, Fables, IV, 18.
6 Il évite de donner dans les sens des autres et d'être de l'avis de quelqu'un (…)
La Bruyère, les Caractères, 5.
7 Vous êtes seule de votre avis (…)
Mme de Sévigné, 215.
8 Cependant les avis ne sont point partagés; tout le monde tient qu'il y a eu quelque chose de surnaturel dans les oracles (…)
Fontenelle, Oracles, 1re dissertation.
9 C'est un particulier qui dit son avis dans un gros livre qu'on ne lit point (…)
Voltaire, Dialogues, 2.
Changer d'avis.
10 (…) et ceux qui autrefois firent les dégoûtés, ont bien changé d'avis (…)
P.-L. Courier, I, 118.
Loc. prov. Changer d'avis comme de chemise, très souvent.
10.1 C'est une question de propreté : il faut changer d'avis comme de chemise.
J. Renard, Journal, 17 oct. 1902, p. 533.
(1350). || Être d'avis de (et inf.). || Être d'avis qu'on fasse quelque chose.
11 Si les choses vont toujours de même, je suis d'avis de m'en tenir toute ma vie à la médecine.
Molière, le Médecin malgré lui, III, 1.
12 Je suis d'avis qu'on l'y laisse (dans cette humeur).
Molière, l'Amour médecin, I, 3.
13 L'autre blâmait la face, et tous étaient d'avis
Que les appartements en étaient trop petits.
La Fontaine, Fables, IV, 17.
14 Comme il était d'avis de hâter cette minute, pour tous apaisante (…)
Martin du Gard, les Thibault, VI, 8.
(Avec à…). || À mon avis, à mon humble avis. || À votre avis, selon votre avis.(Avec de…). || De l'avis de tous, de tout le monde, de l'avis unanime.
15 À votre avis est-ce pour avoir vaincu les Suisses que François Ier est appelé grand (…)
Guez de Balzac, Livre I, Lettre 9.
16 Qui désignai-je, à votre avis,
Par ce rat si peu secourable ?
Un moine ? Non, mais un dervis (…)
La Fontaine, Fables, VII, 3.
17 Le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme.
Boileau, Satires VIII.
Vx ou régional (de ce m'est avis, orig. du mot). || M'est avis que… : il me semble que…
18 M'était avis (…) qu'il y avait un siècle que je ne l'avais vue (…)
Malherbe, Lettre 1, in Hatzfeld.
19 M'est avis que cet enchaînement de sottises et d'atrocités qu'on appelle Histoire ne mérite guère l'attention des hommes sensés (…)
P.-L. Courier, Lettres I, 145.
20 M'est avis, donc, que le bonheur intime et propre n'est point contraire à la vertu.
Alain, Propos sur le bonheur, 89.
21 M'est avis est un peu familier : m'est avis que vous méritez ce qui vous arrive.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 286.
Prov. Autant de têtes, autant d'avis. → Autant, supra cit. 41.
2 Spécialt. Opinion exprimée dans une délibération. Suffrage, voix, vote. || Les avis des membres de la commission furent unanimes (Littré). || Les avis furent partagés. || Tous les membres ont émis un avis, ont donné leur avis.
Opinion d'un corps consulté sur une question. Consultation. || L'avis a été pris à la majorité des voix. || Avis consultatif. || Avis ayant force de décision. || Après avis de la commission. || Avis favorable.Avis du Conseil d'État.Avis de jurisconsultes.
22 Le recours à l'avis du Conseil d'État est, en principe, facultatif pour le gouvernement, s'il n'en est autrement ordonné par les textes (…)
Sauf texte contraire exigeant l'avis conforme du Conseil d'État, l'avis formulé (…) ne lie pas le gouvernement.
H. Capitant, Voc. juridique.
23 Le tuteur ne pourra transiger au nom du mineur, qu'après y avoir été autorisé par le conseil de famille, et de l'avis de trois jurisconsultes désignés par le procureur de la République (…)
Code civil, art. 467.
L'avis de parents, l'avis du Conseil de famille. || Avis d'expert, des experts.
24 La vente des immeubles appartenant à des mineurs ne pourra être ordonnée que d'après un avis de parents énonçant la nature des biens et leur valeur approximative.
Code de procédure civile, art. 953.
25 Le tribunal ordonnera que le conseil de famille (…) donne son avis sur l'état de la personne dont l'interdiction est demandée.
Code civil, art. 494.
26 Les experts dresseront un seul rapport; ils ne formeront qu'un seul avis à la pluralité des voix.
Ils indiqueront néanmoins, en cas d'avis différents, les motifs des divers avis, sans faire connaître quel a été l'avis personnel de chacun d'eux.
Code de procédure civile, art. 318.
3 (1356). Opinion que l'on donne à qqn touchant la conduite qu'il doit avoir en telle ou telle circonstance. Conseil, directive, exhortation, instruction, recommandation. || Donner, recevoir un avis amical, charitable, salutaire. || Demander, solliciter, prendre l'avis de qqn. || Écouter, suivre les avis de son père. || Ses avis devaient être suivis à la lettre. → Oracle, cit. 7. || Tenir compte, faire cas d'un avis. || Négliger un avis.
27 Il n'avait point de répugnance à suivre l'avis que lui donnait le père de sa femme (…)
Scarron, le Roman comique, II, 3.
28 On va d'un pas plus ferme à suivre qu'à conduire,
L'avis est plus facile à prendre qu'à donner (…)
Corneille, Imitation de J.-C., II, 9.
29 Un conseiller me choque en cette occasion,
Et je ne prend avis que de ma passion.
Molière, Don Garcie, IV, 7.
30 (…) songez seulement à profiter de mon avis.
Molière, Dom Juan, IV, 6.
31 Je sais sur leurs avis corriger mes erreurs (…)
Boileau, Épîtres, VII.
32 Votre avis est fort bon, dit quelqu'un de la troupe (…)
La Fontaine, Fables, V, 5.
33 Elle donnera dans un jour cent avis, et dans toute une année elle n'en voudra pas recevoir un seul (…)
Bourdaloue, Pensées, t. I, 432.
Donner (à qqn) avis que (et subjonctif).
Donneur d'avis : personne qui donne constamment des conseils, même lorsqu'on ne lui demande rien. || « Offreur d'avis » (Hugo, in T. L. F.).
34 Pour fermer la bouche une fois pour toutes, à tous ces donneurs d'avis (…)
Rousseau, les Confessions, XII.
Sauf meilleur avis : si rien de mieux ne vient à être proposé, conseillé.
Prov. Deux avis valent mieux qu'un.
Vx. La nuit porte avis. Conseil.
35 Il sera demain jour et la nuit porte avis.
Corneille, le Menteur, III, 6.
Spécialt. Opinion autorisée, professionnelle, officielle. || Prendre l'avis d'un spécialiste, d'un médecin. Consulter.
4 (Fin XIVe). Ce que l'on porte à la connaissance de qqn. Annonce, communication, information, message, note, notification, nouvelle, renseignement. || Avis préalable. Préavis. || Avis au public. || Avis important. || Avis de décès, de mariage. || Partir au premier avis. || J'ai agi sur avis. || Sur l'avis de X… Indication, ordre. || Jusqu'à nouvel avis : tant que des directives nouvelles n'auront pas été données. || Sauf avis contraire.
(Vieilli). || Nous avons de sûrs avis sur les projets de l'ennemi. || Recevoir un avis secret.(Ellipt.). || Avis à la population ! || Avis aux amateurs. || Il reste encore du cassoulet : avis aux amateurs !
Vx. || Donner avis de…, que… Annoncer, aviser.Envoyer, porter un avis, l'avis de… (même sens).
36 Oui, Madame, je crois que de cette visite,
Comme vous l'assurez, vous n'étiez point instruite.
Mais, Seigneur, vous deviez nous faire au moins l'honneur
De nous donner avis de ce rare bonheur (…)
Molière, Don Garcie, III, 3.
37 Je viens (…) vous donner avis d'une chose à laquelle il faut que vous preniez garde.
Molière, le Malade imaginaire, II, 7.
38 — Si le Ciel me donne un avis, il faut qu'il parle un peu plus clairement (…)
Molière, Dom Juan, V, 4.
39 (…) vous avez mis votre bien entre les mains d'Argante et de Damon, et je vous donne avis qu'en même jour ils ont fait tous deux banqueroute.
Molière, les Femmes savantes, V, 4.
40 Ma commère, dit-il, allez tout à l'instant
Porter un avis important
À ce peuple; il faut qu'il périsse (…)
La Fontaine, Fables, X, 3.
Littér. et vx. Avertissement. || Les avis du ciel, du destin.
41 Quel coup de foudre, ô ciel ! et quel funeste avis !
Racine, Phèdre, IV, 5.
42 Un bruit, que j'ai pourtant soupçonné de mensonge,
Appuyant les avis qu'elle a reçus en songe (…)
Racine, Athalie, III, 4.
Loc. || Avis d'exécution, avis d'opéré (d'un ordre de Bourse, etc.). || Avis de sort, avis d'encaissement (d'une traite). || Avis de réception d'une lettre recommandée (envoyée avec accusé de réception). || Avis de réception d'une marchandise par une compagnie de transport. || Avis au public. Communiqué. || Avis par affiche. || Avis divers des journaux. || Avis de concours.Avis préalable. Préavis.
Comm. || Lettre d'avis, document informant d'une expédition.
Mar. || Avis urgents aux navigateurs (abrév. : AVURNAV) : bulletin d'informations maritimes indiquant la présence de dangers momentanés, de modification du balisage.
Avis au lecteur : explication mise au début d'un livre ( Avertissement, introduction, préface); fig. conseil, reproche adressé indirectement.
43 Voilà un avis au lecteur qui me rendra sage à l'avenir (…)
Molière, le Malade imaginaire, III, 12.
COMP. Contravis, préavis.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avis — avis …   Dictionnaire des rimes

  • avis — 1. (a vî ; l s se lie devant une voyelle ou une h muette : un avis important, dites : un avi z important) s. m. 1°   Manière de voir, opinion. •   Ils étaient d avis différents, FÉN. Tél. V. •   Volonne dit son avis comme un autre, SÉV. 401.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • avis — AVIS. sub. m. Opinion, sentiment. Dire son avis. C est mon avis. Ce n est pas là mon avis. Changer d avis. Être d un avis. Il est toujours du bon avis. Être d un avis singulier. f♛/b] Il se dit particulièrement De l opinion et du suffrage de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Avis — may refer to:Acronyms* Associazione Volontari Italiani Sangue , or AVIS , the major Italian blood donation organisation *Andover Village Improvement Society, the oldest conservation society in the eastern United StatesBusiness*Auster Avis, a four …   Wikipedia

  • Avis — (lateinisch Vogel, französisch für Stellungnahme) steht für: Bekanntmachung, Ankündigung, Nachricht, Mitteilung eine portugiesische Herrscherdynastie, siehe Haus Avis den Namen eines Ritterordens, siehe Ritterorden von Avis Avis (Nudeln) Sorte in …   Deutsch Wikipedia

  • AVIS I — AVIS Pour les articles homonymes, voir Avis. AVIS I/III …   Wikipédia en Français

  • AVIS II — AVIS Pour les articles homonymes, voir Avis. AVIS I/III …   Wikipédia en Français

  • AVIS IV — AVIS Pour les articles homonymes, voir Avis. AVIS I/III …   Wikipédia en Français

  • Avis — Saltar a navegación, búsqueda Avis Escudo Bandera …   Wikipedia Español

  • Avis — 〈[ vi:] n.; , [ vi:(s)]〉 1. Nachricht, Anzeige, schriftl. Ankündigung (einer Sendung) 2. briefl. Mitteilung über die Ausstellung eines Wechsels an denjenigen, der die Zahlung leisten soll [frz. „Benachrichtigung“] * * * Avis [a vi :, auch: a vi:s …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.